L’art de ne rien faire
Et si ne rien faire était un art

Partagez cet article pour aider vos connaissances à libérer leur potentiel :

LinkedIn
Email

L’art de ne rien faire

Sommaire

Avez-vous déjà essayé de ne rien faire ?

Rien faire cela parait simple c’est NE RIEN FAIRE.

Mais cela veut donc dire que ce n’est pas lire, pas écrire, pas regarder une série, pas être sur internet, pas jouer à un jeu vidéo, ne pas danser, ne pas chanter, etc.

Dès lors si vous y réfléchissez bien : quand est-ce que dans votre vie vous ne faites rien ?

Juste être là, posé, à observer, à s’écouter, à être en connexion avec vous, avec le monde. Être là tout simplement.

Eh bien je suis certaine que vous avez la réponse : c’est très rare, voire même inexistant dans votre vie.

En effet, votre vie est certainement bien occupée : le travail, la famille, les enfants, les amis, les courses, les repas, les activités sportives, etc.

Alors de fait, vous n’avez certainement pas vraiment le temps de ne rien faire, même si cela peut vous faire rêver : être posé là à ne rien faire, juste à être.

Sortir des jugements sur soi, sur les autres

Les jugements sur ne rien faire

Par ailleurs, il est rare de savoir ne rien faire puisque vous êtes très certainement habitués à être occupés.

D’ailleurs, lorsqu’un enfant ne fait rien vous avez sans doute tendance à lui dire : « Mais trouve une occupation. », « Tu ne vas pas rester à ne rien faire ! »

Ne rien faire n’est pas valoriser ni dans notre éducation ni dans notre société. En effet, il est plus judicieux si nous avons du temps : d’aider, de s’investir dans une association, de s’instruire, de s’occuper. Enfin, c’est ce que l’on nous apprend depuis toujours.

Alors me direz-vous : pourquoi ne rien faire ? Qu’est-ce que cela pourrait vous apporter ?

Ne rien faire, c’est vous ouvrir à l’inconnu, à l’émerveillement, à la découverte.

  • C’est vous autoriser à observer, à regarder.
  • C’est savoir ouvrir votre esprit à ce qui est là dans l’instant.
  • C’est le temps du présent, de l’ici et maintenant.
  • Ne rien faire c’est vous autoriser à être tout simplement.
  • C’est vous détendre
  • C’est profiter
  • C’est lâcher prise sur toutes vos préoccupations du moment.

Et dès lors, cela vous permet de vous reconnecter à vous.

  • C’est vous permettre de vous connecter au monde.
  • C’est toucher à votre part d’imagination.
  • C’est parce que vous ne faites rien, c’est parce que vous êtes là à observer que de belles idées peuvent germer dans votre esprit.

D’ailleurs, l’ennui est une source puissante de créativité. Il oblige votre esprit à être inventif, créatif, à dépasser les limites, à sortir de son cadre de référence.

Et l’ennui arrive parce que vous ne faites rien.

Dès lors, pour développer votre imaginaire, pour ouvrir le champ des possibles, mais aussi pour vous reconnecter à vous-même, pour lâcher prise et vous détendre, je vous invite à essayer de NE RIEN FAIRE.

Réflexions et exercices pour votre développement personnel

Exercice NE RIEN FAIRE

Commencez de manière progressive. Personne n’a appris à courir avant de savoir marcher.

Aussi, je vous invite à vous poser dans un endroit calme et un environnement agréable. Et à être là, à attendre, à observer.

Mettez un minuteur afin de ne pas sans cesse regarder votre montre.

Commencez par 5 minutes, si cela se passe bien, passez à 10 minutes puis 15 minutes. Voire davantage si vous appréciez la découverte.

Mais déjà 15 minutes ça parait court : n’est-ce pas ?

Alors, mettez un minuteur et je vous lance le défi de le faire. Vous verrez que c’est sans doute plus long que vous pourriez le penser.

Mais j’ose espérer que vous sortirez plus riche après ces 15 minutes à ne rien faire : un moment avec vous, une nouvelle idée, une prise de conscience, un temps de calme, etc.

Notez vos observations, vos réflexions

À la suite à cet exercice, je vous invite à noter vos réflexions, vos observations. À voir si cela a été facile ou difficile. À voir, si c’était difficile pour commencer puis plus facile ou pas du tout.

Est-ce que vous avez fini par craquer et vous mettre à faire quelque chose ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Il y a juste à prendre conscience de ce qui est là pour vous.

De comprendre pourquoi cela est facile ou difficile pour vous.

Je vous rappelle, que notre culture, notre société ne nous apprend pas à ne rien faire, aussi ne soyez pas dur ave vous face à cette approche.

D’autres cultures, en revanche, possèdent une vraie éducation sur l’art de ne rien faire.

Ne confondez pas ne rien faire et la flemme

Attention : ne rien faire, ce n’est pas la flemme.

Je vous rappelle ici que ne rien faire est un moment de soi à soi, de lâcher prise. Ce n’est pas la paresse ou le manque d’envie de faire une chose.

Si parce que vous n’avez pas envie de faire telle ou telle obligation et que vous vous dites : tiens je vais en profiter pour ne rien faire.

Cela n’est pas aligné avec un besoin de ne rien faire ou un apprentissage constructif.

Cela s’appelle la flemme tout simplement !

D’ailleurs, dans la paresse se tisse souvent un sentiment de culpabilité, de ne pas être à la bonne place.

Ce n’est pas le propos de l’exercice que je vous invite à expérimenter.

Atteindre ses objectifs professionnels

Passez à l’action

Je vous souhaite le meilleur dans l’art de ne rien faire ou en tout cas dans l’art de prendre le temps de faire les choses avec discernement et d’oser parfois faire un pas de recul afin de gagner en sérénité dans votre vie professionnelle et personnelle.

Et si vous souhaitez en savoir plus et développer quelques soft skills pour apprendre, je vous invite à me rejoindre sur BIGGR!.

Photo de Maire, auteur des articles de Blog et fondatrice de Biggr!

Fondatrice de BIGGR!

Psychologue du travail, conférencière, auteure et passionnée.

BIG NEWS!
Inscrivez vous à la newsletter & profitez gratuitement d’un extrait de la formation BIGGR! : 4 soft skills indispensables pour une vie épanouie.
Chaque mois recevez des exercices exclusifs pour travailler vos soft skills & les actualités de BIGGR!
Inscrivez-vous à notre newsletter !