L'intelligence émotionnelle : quelles soft skills pour la développer ?

Partagez cet article pour aider vos connaissances à libérer leur potentiel :

LinkedIn
Email

L’intelligence émotionnelle : 7 signes à observer et 6 pistes pour la développer !

Sommaire

 L’Intelligence émotionnelle représente une forme d’intelligence à part entière. C’est une compétence dont nous disposons tous et qui peut nous être bénéfique dans notre quotidien si nous apprenons à la reconnaitre et à l’utiliser. L’Intelligence émotionnelle est souvent mise au second plan comparativement à l’Intelligence rationnelle, laquelle est souvent mise de l’avant dans l’éducation et dans la société. À travers la parole et la promulgation des affirmations « Pense avec ta tête », « Fais attention les émotions sont trompeuses » et « N’écoute pas tes peurs », nous percevons l’inadéquation que peut produire l’utilisation de l’Intelligence émotionnelle. Il est cependant fort probable que, en prenant conscience de son existence et en l’utilisant, vous pourriez bénéficier de l’Intelligence émotionnelle et de tout ce qu’elle a à offrir. 

Car, ce qui est certain c’est que tout le monde porte en elle ou en lui une part d’intelligence émotionnelle. Et qu’il est tout à fait possible d’apprendre à l’écouter et à s’en servir. 

Un peu d’histoire…

 L’intelligence émotionnelle est un concept qui commence à dater, puisqu’il a une centaine d’années : il a été en tout premier lieu abordé par Thorndike en 1920, en parlant de « Comprendre et agir sagement avec les autres » pour parler d’intelligence sociale. 

Mais, c’est surtout Daniel Goleman qui popularise le concept en 1995 et le rend très présent sur la scène actuelle avec notamment un ouvrage qui s’intitule : « L’intelligence émotionnelle. » Dans son ouvrage, il expose des études et les théories qui en découlent dont notamment le fait que développer son intelligence émotionnelle permet aux personnes de développer des effets positifs sur les plans relationnels, de la santé et également professionnel. 

Le modèle qu’il développe est le suivant dans ces 4 points essentiels (issu de Goleman, 1998) : 

  1. La conscience de soi : la capacité à comprendre ses émotions, à reconnaitre leur influence et à les utiliser pour guider ses décisions. 
  2. La maîtrise de soi : qui consiste à maîtriser ses émotions et impulsions et à s’adapter à l’évolution de la situation. 
  3. La conscience sociale : La capacité à détecter et à comprendre les émotions d’autrui et à y réagir. 
  4. La gestion des relations : La capacité à inspirer et à influencer les autres, tout en favorisant leur développement et à gérer les conflits. 

L’intelligence émotionnelle et les soft skills

 Il arrive de trouver des ouvrages, des articles qui confondent l’intelligence émotionnelle et les soft skills. En fait, c’est assez simple : l’intelligence émotionnelle est une soft skills. 

Mais les soft skills sont bien plus nombreuses que l’intelligence émotionnelle. Il y a aussi la gestion de carrière, les passages à l’action, les relations humaines, les prises de décision, l’adaptabilité, le travail en équipe, le leadership, etc. 

7 signes à observer sur votre intelligence émotionnelle

Afin de mieux comprendre si vous parvenez ou non à utiliser votre intelligence émotionnelle, voici 8 signes à observer : 

  1. Vous n’osez pas exprimer ce qui est là pour vous, à gérer vos émotions, vous avez du mal à les exprimer. Vous avez de la difficulté à dire les choses, à vous exprimer, à prendre votre place dans une conversation. 
  2. Vous évitez les conflits à tout prix : vous avez tendance à fuir toutes les discussions qui peuvent être un peu vives et intenses. Vous ne vous mettez jamais en colère. Vous évitez les émotions négatives et vous avez du mal à prendre de la distance émotionnelle. 
  3. Vous agissez souvent par peur : vous refusez de faire ceci ou cela, car vous avez peur des risques, des conséquences, des critiques, des jugements, etc. Cela vous fait vivre du mal-être. 
  4. Vous vous sentez souvent incompris : Vous avez la sensation que les autres ne vous comprennent pas, ne vous entendent pas. Du coup, vous vous sentez souvent seul (e). Cela peut vous faire vivre de la tristesse, de la culpabilité. 
  5. Vous ne trouvez pas les mots pour dire ce que vous ressentez : vous observez que lorsque vous vivez des émotions, bien souvent vous n’avez pas de mots pour exprimer ce qui se passe en vous. Vous ne savez pas exprimer votre ressenti. 
  6. Vous ne savez pas ce qui peut vous blesser : vous n’arrivez pas à comprendre ou à savoir pourquoi telle parole ou tel acte vous blesse et vous fait ressentir des émotions intenses. 
  7. Vous avez tendance à accuser les autres pour ce que vous ressentez : vous avez de la difficulté à vous responsabiliser de vos propres émotions et vécus, c’est souvent « la faute » de l’autre. Vous ne savez pas comment contenir une forte charge émotionnelle. 

Il est donc observable qu’il y a toute une série d’écueils, de situations, de comportements qui ne sont pas du ressort de l’intelligence émotionnelle. 

Et ce qui est certain, c’est que si en lisant cet article, vous vous dites : « Eh bien c’est tout moi ça », ne vous en servez pas pour vous faire du mal ou pour vous dire que vous n’avez pas d’intelligence émotionnelle. 

Dites-vous plutôt que c’est le début d’une belle prise de conscience et qu’il existe des moyens pour développer cette forme d’intelligence. 

6 pistes pour développer votre intelligence émotionnelle

  1. Tourner la caméra vers vous : prenez le temps de vous observer, de vous voir aller dans vos attitudes et vos fonctionnements. Et tout cela sans jugement en prime ! Identifiez vos émotions. 
  2. Développer l’écoute de soi : vous écoutez, c’est porter attention sur vos voix intérieures, sur vos pensées, aux sensations qui sont présentes en vous. Cela va vous permettre d’identifier votre sphère émotionnelle. 
  3. Cessez de réagir : c’est réussir à dire stop aux actes que vous avez envie de poser sous le coup de l’émotion pour écouter cette dernière et agir en conscience. Cela demande de prendre du recul. 
  4. Être attentif au vécu de l’autre : c’est le moment où vous allez porter attention à ce que l’autre peut dire, vivre, ressentir face à vous, face à une situation. Pour développer une capacité à agir en conséquence et à accueillir les émotions. Cette approche émotionnelle va améliorer vos relations. 
  5. Faire des demandes claires, verbaliser vos émotions : si vous ne savez pas ce que la personne en face de vous pense ou ressent. Je vous invite à lui poser la question tout simplement. Exprimez vos émotions afin de montrer l’impact en relation des actions de l’autre et évitez de partir dans l’imaginaire. 
  6. Développer la congruence : Plus vous allez être en accord entre ce que vous dites, ce que vous pensez, ce que vous ressentez et vos actes, plus vous aurez un impact sur les personnes qui vous entourent. Vous développerez une influence bienveillante. 

Vous voulez accroître votre intelligence émotionnelle et booster vos soft skills ? 

BIGGR! vous y aide ! Vous pouvez compter sur notre expertise pour vous accompagner sur le chemin de votre propre prise de conscience et de développement. Vos capacités à naviguer et à faire face aux situations difficiles de votre vie en seront améliorées ! 

Alors, n’attendez plus, faites un pas vers les possibilités infinies qui s’offrent à vous. Prenez le contrôle de votre vie, pour + d’aisance, + de confiance et + d’ambition avec BIGGR!

Photo de Maire, auteur des articles de Blog et fondatrice de Biggr!

Fondatrice de BIGGR!

Psychologue du travail, conférencière, auteure et passionnée.

BIG NEWS!
Inscrivez vous à la newsletter & profitez gratuitement d’un extrait de la formation BIGGR! : 4 soft skills indispensables pour une vie épanouie.
Chaque mois recevez des exercices exclusifs pour travailler vos soft skills & les actualités de BIGGR!
Inscrivez-vous à notre newsletter !