Les 5 bonnes pratiques pour améliorer vos communications

Partagez cet article pour aider vos connaissances à libérer leur potentiel :

LinkedIn
Email

Les 5 bonnes pratiques pour améliorer vos communications

Sommaire

Nous sommes dans un monde où nous communiquons énormément et de plus en plus à travers tout un tas de canaux :

  • Les réseaux sociaux : Facebook, Messenger, Instagram, TikTok, LinkedIn, YouTube
  • Les jeux vidéo en ligne
  • Les newsletters
  • Les mails
  • Les SMS
  • Le téléphone
  • Le face-à-face

Mais à chaque fois que nous devons exprimer un message agréable ou difficile, nous ne nous y prenons pas toujours de manière responsable.

Nous avons parfois tendance à dire notre fait sans trop nous préoccuper des conséquences pour les autres et pour la relation. Cela est valable pour tous types de communication que ce soit sur les réseaux sociaux, dans le travail, avec ses proches, face à un groupe ou face à un individu.

Aussi, je vous propose 5 bonnes pratiques à mettre en place dans votre communication pour développer une attitude plus respectueuse et avoir une communication plus fluide, responsable, tout en disant les vraies choses.

Bonne pratique est-ce que votre communication aide la relation

1ère bonne pratique : se poser les bonnes questions

Se poser les questions suivantes : est-ce que ce que j’ai à dire va aider cette relation ? Qu’est-ce que j’attends de cette communication ?

Cela semble évident de se poser cette question, c’est la fameuse expression qui nous dit : « Tourne 7 fois ta langue dans ta bouche avant de parler. »

Certes, mais dans les faits combien de fois, vous avez dit des choses pour les regretter après ? Combien de fois vous avez exprimé votre opinion puis vous avez reçu de la colère et de l’agressivité ? Combien de fois, vous avez exprimé un vécu puis vous avez quitté la pièce.

Ce type d’attitude vous est certainement arrivé une fois ou l’autre. En effet, bien souvent parce que nos émotions prennent le pas sur notre raison, nous parlons avant de réfléchir.

De ce fait, je vous invite à chaque fois que vous avez envie de dire quelque chose à une personne à :

  • Prendre un moment pour vous demander pourquoi vous voulez lui dire cette chose ?
  • Vous demander ce que vous attendez en termes de résultat de cet échange ?
  • Vous demander : est-ce que cette communication va améliorer la relation ou la dégrader ?
  • Vous demander, pourquoi cette relation est importante pour vous et pourquoi vous souhaitez améliorer cette communication ?

Bonne pratique montrer l'importance de la relation

2ème bonne pratique : créer le lien relationnel

Prendre soin de créer le lien relationnel avant d’aborder une communication

Une fois que la première étape est claire pour vous et que vous savez ce que vous souhaitez dire à l’autre et pourquoi vous souhaitez lui dire.

C’est le temps d’aller prendre rendez-vous avec la personne et de choisir un moment qui est propice aux deux personnes.

Oui, je parle bien de prendre rendez-vous et d’exposer l’objet de la conversation : cela va permettre aux deux parties de se préparer. Si les deux parties sont prêtes alors, pas de souci pour le faire tout de suite. Mais restez bien vigilant à cette étape : le moment pour une bonne conversation est important.

En sommes, ne faites pas cela entre 2 portes !

Lorsque le moment est venu d’exposer votre contenu : prenez un moment pour créer le lien, la relation et exprimez à la personne pourquoi elle est importante pour vous et pourquoi vous souhaitez lui parler.

Bonne pratique soyez clair dans vos propos et respectueux

3ème bonne pratique : être clair

Exprimer clairement votre sujet, thème, expression, vécu.

Ensuite vient le moment d’exposer votre sujet.

Pour cela, il est important de dire les choses clairement en parlant de vous, de votre vécu, de vos perceptions, de vos émotions.

Il est donc essentiel d’éviter les jugements, les accusations. D’éviter le fameux « tu qui tue » : vous savez celui qui dit : « Tu ne m’as pas écouté. » Mais de dire plutôt : « Je ne me suis pas senti entendu parce que tu ne me regardes pas quand je te parle » par exemple.

Il va également être important de rester dans la bienveillance et de faire attention à votre intention pour que le bon message puisse passer dans la communication. Cela afin d’éviter que l’autre interprète mal votre message.

De plus, il est important de faire attention à vos paroles, à votre ton, mais également à votre attitude en général : votre posture, votre gestuelle, l’expression de votre regard, votre intention en arrière.

Il est donc important de préparer votre communication afin de faire passer votre message dans le respect.

Car notez que les personnes entendent toujours le discours inconscient, plutôt que les paroles.

Exemple : C’est le moment du repas, votre compagne ou compagnon a préparé le repas. Vous n’aimez pas et avez du mal à manger. Mais comme vous ne voulez pas la ou le blesser, le risque c’est de dire : « Je n’ai plus faim, je vais arrêter mon repas là. » Et là, votre compagne ou compagnon vous répond : « Tu n’aimes pas. » Et vous vous insistez : « Ce n’est pas ça, je viens de te le dire, je n’ai plus faim. » etc.

Il est possible de tourner en boucle dans cette affaire. De fait, votre compagne ou compagnon comprend, entend que ce que dit votre corps, votre attitude et votre inconscient : vous n’aimez pas. Et plus vous insistez à dire que ce n’est pas ça, moins elle ou il va vous croire. Ce qui finit bien souvent par un conflit.

Je vous suggère de prendre votre courage à deux mains et d’oser dire : « Je vais arrêter de manger, je suis désolé, je n’ai pas envie de te blesser, je sais que tu as mis du temps à préparer ce repas : mais je n’aime pas ça. » ou quelque chose dans ce genre.

De fait, cela est vrai et bienveillant. La personne va se sentir reconnue et respectée. Même si cela peut être dur à entendre. D’où la 4ème bonne pratique.

Bonne pratique écoutez l'autre en retour

4ème bonne pratique : donner un droit de réponse

Donner un droit de réponse à votre ou vos interlocuteurs

Et c’est là qu’arrive notre pratique numéro 4. Une fois que vous avez exprimé à l’autre ce que vous avez à dire et cela avec préparation, bienveillance et respect de l’autre, tout en disant les vraies affaires.

Il est essentiel de laisser un droit de réponse à la personne. C’est-à-dire que c’est le tour de l’autre de s’exprimer face à ce que vous lui avez dit.

Évidemment, c’est super si l’autre arrive à vous parler avec respect, bienveillance. Mais comme lui vient de recevoir votre communication et qu’il ne s’est pas préparé ou peu, il est possible que cela ne soit pas si facile à faire.

De plus, il est également possible que malgré votre intention de bien faire, vous ayez pu faire quelques erreurs. Cela peut provoquer une communication pas facile à entendre.

Pour cette partie, je vais vous suggérer de :

  • Bien rester à l’écoute du message
  • Mais aussi de bien rester à l’écoute de votre vécu en lien.
  • De ne pas couper la parole
  • Vous interviendrez uniquement lorsque votre interlocuteur aura terminé

Bonne pratique exposez votre vécu en retour et précisez si besoin

5ème bonne pratique : parler de votre vécu

Exprimer votre vécu et votre réponse face à cette communication.

Votre interlocuteur s’est exprimé, a partagé son vécu et son ressenti en lien avec votre communication. C’est à votre tour de vous exprimer de nouveau.

Je vous suggère tout d’abord d’accueillir le vécu de l’autre, c’est-à-dire de reconnaître:

Puis de revenir sur le message s’il y a eu incompréhension ou autres soucis. De manière à continuer à vous exprimer en tenant compte de l’autre tout en faisant passer votre message.

  • sa colère, sa peine, son incompréhension,
  • ou sa reconnaissance, son enthousiasme,
  • enfin ce qui est là pour lui.

C’est en respectant ces bonnes pratiques que vous aurez la possibilité d’améliorer votre communication dans vos relations.

Et je vous le dis :

« Parlez uniquement si ce que vous avez à dire est plus puissant que l’univers ou alors : taisez-vous »

Photo de Maire, auteur des articles de Blog et fondatrice de Biggr!

Fondatrice de BIGGR!

Psychologue du travail, conférencière, auteure et passionnée.

BIG NEWS!
Inscrivez vous à la newsletter & profitez gratuitement d’un extrait de la formation BIGGR! : 4 soft skills indispensables pour une vie épanouie.
Chaque mois recevez des exercices exclusifs pour travailler vos soft skills & les actualités de BIGGR!
Inscrivez-vous à notre newsletter !